Confiture

Confiture d’abricot aux amandes- 360g

4.00 

Produit épuisé

Catégorie :

Description du produit

Confiture préparée à la ferme par Lucie Feugier

L’abricot est le fruit d’un arbre généralement de petite taille appelé abricotier, de la famille des Rosaceae. Le nom scientifique de l’abricotier est Prunus armeniaca (prune d’Arménie). Il appartient au sous-genre des Prunus, section Armeniaca avec les quatre autres abricotiers du monde.

L’abricot est, comme la pêche, un fruit à noyaux du genre Prunus originaires de Chine1.

Des abricotiers sauvages poussent dans la chaîne de montagnes des Tian shan, d’Asie centrale (Kirghizstan et Xinjiang en Chine) et dans diverses régions de Chine (Gansu, Hebei, Henan, Jiangsu, Liaoning, Nei Mongol, Ningxia, Qinghai, Shaanxi, Shandong, Shanxi, Sichuan) ainsi qu’en Corée et au Japon.

L’abricotier est cultivé en Chine depuis 2000 ans (Hu Shiuying, Harvard Univ3, 2005). En raison de cette culture ancienne sur de vastes zones à l’ouest et au nord du territoire chinois, il est difficile de déterminer sa distribution d’origine exacte, car on ne peut savoir quelles sont les formes vraiment sauvages et celles échappées des cultures. Toutefois les dernières études de la structure génétique des populations permet à Yuan et al4 (2007), d’affirmer que le centre de diversité de l’abricotier se trouve dans le Xinjiang. Ses ressources génétiques y sont très abondantes.

L’introduction de l’abricotier au Proche-Orient s’est faite à travers l’Iran ( abricot se dit en persan « zerdalou ») et l’Arménie, aux alentours du Ier siècle avant notre ère. Les Grecs puis les Romains ne prirent connaissance de l’abricotier qu’à cette époque. Inconnu du temps de Théophraste (-372, -288), ce n’est qu’au Ier siècle qu’on trouve des mentions de ce fruit dans les textes  : le médecin grec Dioscoride l’appelle Mailon armeniacon « pomme d’Arménie » et Pline fait une allusion obscure à une variété portant le nom de praecocium (précoce).

En Chine, les abricots sauvages étaient récoltés pour extraire l’huile de leur amandes. Certaines variétés d’abricotier furent aussi sélectionnées pour leur amandes.

Depuis l’Antiquité, l’amande d’abricot est traditionnellement prescrite contre la toux et la constipation.

En médecine chinoise, l’abricot sec est conseillé pour traiter l’anémie, l’asthme et les sensations de gorge sèche ou de soif.

L’amande amère d’abricot contient de l’amygdaline, de l’émulsine, et de nombreuses enzymes (amygdaline, prunase etc.). Elle contient aussi des acides gras (acide oléique, acide linoléique les deux constituents principaux et de l’acide palmitique, stéarique et linolénique), du cholestérol, de l’estrone, alpha-estradiol. L’hydrolyse de l’agmygdaline conduit au benzaldéhyde et à l’acide cyanhydrique.

 

Recettes

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.